Roméo et Juliette

Étonnants classiques

Nom auteur: 

SHAKESPEARE

Titre 2: 

Roméo et Juliette

Nouveaux programmes
EAN: 
9782081386273
Prix: 
2,90 €
Nombre de pages: 
224 pages
Parution: 
06/07/2016
Description: 

Dans la Vérone de la Renaissance, Roméo s'éprend de Juliette. Mais les jeunes gens appartiennent à deux familles ennemies depuis toujours, les Montaigu et les Capulet. Pour avoir préféré l'amour à la haine, les deux amants connaîtront un destin tragique. Le dossier de l’édition propose des exercices qui mettent en relation l’œuvre de Shakespeare et le contexte culturel de sa rédaction, la Renaissance, en soulignant les emprunts de la pièce à l’Antiquité gréco-romaine et en analysant les procédés d’écriture baroque utilisés par le dramaturge.

Fichier attachéTaille
Fiche élèves n°01.pdf148.6 Ko
Pdf de toute l'etude: 

Lecture de l’image : la fabrique du mythe dans les arts.

Corrigé des questions de la partie « Histoire des arts », p. 221-222.

  Joseph Wright of Derby (1734-1797), Roméo et Juliette : la scène du tombeau (1790), p. 3 du cahier photos.

1. Les personnages sont au premier plan, un peu décentrés à gauche, de manière à ce que la main de Juliette soit presque au centre du tableau. Roméo et Juliette forment des lignes qui se croisent et paraissent se rejoindre dans la main en extension de Juliette – une ligne part depuis le coude de Roméo.

 

2. L’atmosphère généralement sombre contraste avec la blancheur lumineuse de Juliette et celle du visage de Roméo. Les contrastes mettent en valeur les personnages.

 

3. Une ombre se détache sur le fond : c’est celle du premier homme de guet qui approche. La scène dépeinte correspond donc à l’instant où Juliette, entendant des gardes qui arrivent, se saisit du poignard et se tue – c’est-à-dire aux répliques « Ah, le bruit ? / Il faut faire vite. / Toi poignard chéri ! » (p. 186).

 

4. Juliette tient un poignard, objet qui caractérise la violence sans souci de ce qui est bienséant pour les femmes.

 

 

5. Les costumes ne paraissent pas particulièrement conformes à ceux de la Renaissance. Juliette ressemble plutôt à une femme du XIXe siècle en chemise. La transmission des émotions paraît prendre le pas sur la recherche d’une exactitude historique. 

Galerie Photos
Galerie vidéo
Mise en Scéne 1
Galerie vidéo mise en scène 1
Mise en Scène 2
Galerie vidéo mise en scène 2