Candide

Étonnants classiques

Nom auteur: 

VOLTAIRE

Titre 2: 

Candide

EAN: 
9782081349353
Prix: 
2,80 €
Nombre de pages: 
194 pages
Description: 

Il n’y a pas d’effet sans cause, Candide devrait le savoir ! Tout acquis aux leçons de l’optimiste docteur Pangloss - selon qui tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles -, Candide mène une existence heureuse dans le château de Thunder-ten-tronck. Mais un jour, pour avoir embrassé la belle Cunégonde, il est brutalement chassé de son paradis terrestre. De la Westphalie jusqu'en Turquie, en passant par la Hollande, l’Angleterre, le Portugal et les Amériques, il découvre une réalité odieuse, où la barbarie des hommes n’a d’égale que l’horreur provoquée par les catastrophes naturelles. Instaurant un dispositif satirique d’une méchanceté inouïe à l’encontre des métaphysiques stériles, Voltaire rédige le plus noir mais aussi le plus enjoué de ses contes philosophiques.

Le dossier de l'édition réunit les définitions de l’optimisme au xviiie siècle, présente la version initiale du chapitre xxii de Candide et, dans un groupement de textes, étudie les différents genres littéraires auxquels emprunte le conte.

Pdf de toute l'etude: 

Voltaire et le siècle des Lumières

 

■ Joseph Wright, Une expérience sur un oiseau dans une pompe à air (1768), Tate Gallery de Londres (cahier photos, p. 1).

1. Décrivez les différents plans du tableau.

À l’arrière-plan, un décor imprécis laisse deviner un intérieur anglais, et non un laboratoire scientifique. Au premier plan, au centre, se dégage la pompe à air, aux contours nets comme les autres instruments de mesure représentés (thermomètre, chandelier), ainsi que l’oiseau enfermé dans un globe de verre et dont la cage apparaît à droite. Autour de la table, un groupe de personnes assiste à l’expérience. Les personnages représentés sont de différents sexes et âges, ce qui laisse supposer qu’il s’agit des membres d’une même famille bourgeoise, recevant le savant à leur domicile.

2. Observez les effets de lumière du tableau. Que mettent-ils en évidence ?

Le tableau est marqué par un effet de clair-obscur. La lumière centrale, dont l’origine est occultée, semble provenir de la boule posée sur la table : c’est l’expérience qui éclaire les hommes, contrairement à la lueur nocturne de la lune qu’il faut cacher pour mieux voir.

3. Comment interpréter le jeu des regards ?

Le regard de chaque membre de la famille est différent : si quatre d’entre eux considèrent la pompe à air avec intérêt, la femme à gauche observe son voisin, celle de droite se cache le visage pendant que l’homme à son côté lui parle, l’enfant devant eux jetant un coup d’œil inquiet à l’oiseau. Cette diversité témoigne des réactions variées des spectateurs, partagés entre la curiosité, l’admiration, la répulsion ou l’inquiétude. Quant au savant, il lance un regard à l’extérieur de la scène, comme pour inviter le spectateur du tableau à prendre part à l’expérimentation.

4. Quelle représentation du siècle des Lumières nous offre ce tableau ?

Cette toile met en valeur la démocratisation du savoir au xviiie siècle. La diversité du public de l’expérience montre que, à cette époque, tout un chacun peut s’intéresser à la science et satisfaire sa curiosité. De plus, faire d’une expérience scientifique le sujet d’un tableau, en lieu et place des thèmes religieux traditionnels, consacre une foi nouvelle en la science et en l’homme. La lumière ne provient plus de Dieu, mais des connaissances apportées par l’expérience.

La postérité de Candide dans les arts

 

■ Candide mis en scène par Emmanuel Daumas, 2013 ; Candide adapté et mis en scène par Claire Dancoisne, 1992 ; illustration du chapitre xix de Candide ou l’Optimisme, par Paul Klee, pour une édition de 1920 (p. 6-7 du cahier photos).

1. Quel est l’épisode représenté sur le document 1, page ci-contre ?

Il s’agit de l’épisode où Candide se fait fouetter par l’Inquisition portugaise, à la suite du tremblement de terre de Lisbonne (chapitre vi).

2. Quels éléments témoignent d’une modernisation du conte dans cette mise en scène ?

Dans la mise en scène d’Emmanuel Daumas, les personnages circulent dans un salon luxueux. Les hommes portent smoking, costume trois pièces et cravate. Les femmes ont des tenues élégantes ornées d’accessoires et de bijoux. D’après la couleur beige, la coupe des vêtements féminins et le mobilier, on pourrait imaginer que la scène se déroule au début du xxe siècle.

3. Décrivez le personnage de Candide sur le document 1 et le document 3 (dessin de Paul Klee). Quelles sont ses caractéristiques ?

Document 1 : Candide (ou, plutôt, l’homme à qui l’on raconte les mésaventures de Candide et qui les subit) se fait fesser, agenouillé sur un siège, tandis que les autres personnages le regardent sans réagir. Il grimace de douleur, mais le contraste entre le décor élégant et sa position soumise soulignent le comique de sa situation.

Document 3 : Paul Klee souligne la stupeur de Candide face au nègre de Surinam. En effet, le personnage est courbé vers l’esclave tout en restant debout, comme s’il se retenait de trop s’approcher, ce qui peut témoigner d’une certaine aversion. Les bras raides, au-devant du buste, Candide est crispé par l’horreur du spectacle. Son étonnement et son effroi sont accentués par ses yeux exorbités et le visage contrit qu’il tourne vers Cacambo.

4. Comparez le dessin de Paul Klee et la gravure illustrant l’épisode du « nègre de Surinam » (p. 115). Quel est l’effet produit dans les deux cas ?

Les deux images mettent en scène un même mouvement d’attirance et de répulsion. Sur la gravure de la page 115, Candide s’approche d’une jambe et d’un bras du nègre de Surinam, mais ne s'avance pas franchement. Il interroge Cacambo sans quitter des yeux le malheureux à terre. Découvrir le héros dans un tel état de choc conduit à un même sentiment de compassion et d’effroi chez le spectateur.

Galerie Photos
Galerie vidéo
Mise en Scéne 1
Galerie vidéo mise en scène 1
Mise en Scène 2
Galerie vidéo mise en scène 2